Le blog de la Team Digitale

Lorsque vous utilisez Twitter pour communiquer pendant un grand événement,  il y a bien souvent plusieurs personnes qui utilisent ce même compte simultanément (Livetweets, Community Management, d’autres réseaux sociaux couplés en simultanés comme Instagram)…

Rajoutez-y des tweets pré-programmés, des outils utilisant l’API, et vous obtiendrez un compte émetteur très dynamique. Cependant, il y a des limites techniques que vous devez connaitre, sous peine de vous retrouver rapidement bloqué !

Comment savoir si votre compte Twitter est bloqué ?

Pour un particulier, ce cas est assez rare. !

Sur un compte très actif par contre, le cas peut assez vite se produire, sans une surveillance de tous les instants. Nous ne vous souhaitons pas que ce cas de figure vous arrive dans le cadre de la diffusion sur Twitter d’un évènement en 2.0 !

En effet, le blocage d’un compte Twitter peut devenir aussi problématique qu’une coupure Internet généralisée. Lorsque vous ne pouvez plus envoyer de tweets, vous avez atteint les limites d’émission mais aussi de toutes les actions liées au compte (recherche, DM…).

Habituellement, vous obtiendrez un message indiquant un code d’erreur 403.

Vous êtes alors considéré (à juste titre) comme spammeur et êtes banni pour une durée initiale de 30 minutes.

Ces 30 minutes peuvent être cruciales si elles interviennent pendant un moment phare d’un salon, d’un événement sportif, culturel ou encore un concert. Nous vous conseillons toutefois d’avoir une copie des tweets à diffuser et de basculer dans l’urgence et si besoin soit sur un autre compte officiel soit sur le compte d’un de vos influenceurs le temps de la coupure.

twitter-blocage2

Quelles sont les règles à respecter pour ne pas bloquer votre compte twitter ?

D’une manière générale, n’envoyez pas plus de 100 tweets par heure ou 1000 par jour, (retweets compris).

En réalité, la règle des 100 tweets par heure n’est pas techniquement la bonne répartition. Il n’y a pas vraiment de chiffre miracle mais un estimatif chiffré à faire en amont, selon votre dispositif.

En effet, Twitter divise en réalité 24 heures en subdivisions de 30 minutes dans lesquelles sont comptabilisées toutes les actions réalisées en émission mais aussi en requêtes à partir d’un compte.

Ces 30 minutes sont aussi réparties par tranches de 15 minutes et parfois en type de combinaisons par minutes avec plus de 60 paramètres liés au compte comme :

• Modifier des paramètres liés au compte
• Créer des listes
• Faire des recherches
• lier le compte à des API externes
• Faire des DM
• Twitter
• RT
• Mettre dans vos favoris
• …

Que vous utilisiez différents appareils ou applications externes (smartphones, tablettes, iPads, TweetDeck, HootSuite, OneQube, etc…), cela n’impactera en rien ces limites, voire cela pourrait même limiter davantage votre action en fonction de l’application externe.

L’utilisation d’un outil tiers est encore plus sensible aux questions d’instances qu’une gestion depuis votre compte natif Twitter, du fait des multiples appels liées via l’API externe.

twitter-blocage3

Quelques notions subtiles à garder en tête

Les règles générales deviennent différentes en fonction de l’usage de votre compte.

En effet, si vous suivez plus de 2000 autres comptes, votre capacité à être suivi sera plus limitée et votre compte sera dépendant d’un autre algorithme utilisant votre ratio followers/following.

Il n’est donc pas recommandé d’user massivement du followback.

Différents chiffres sont aussi intéressants à connaître pour éviter de bloquer votre compte:

• Le nombre de DM (Messages directs) maximum que vous pouvez envoyer en une journée et de 250.
• Le nombre de requêtes maximal à partir d’une API est de 150/heure
• Le nombre maximum de personnes que vous pouvez suivre par jour est limité à 1000.

Pourquoi existe-t-il ces limitations techniques sur Twitter ?

Les Limitations techniques sur Twitter sont principalement liées à l’envoi et les RTs, mais comme tout bon développement de solutions web, ces limites sont nécessaires. Elles protègent les autres utilisateurs, la bande passante des serveurs, permettent la réduction du taux d’erreur et tentent à limiter les robots, les spammeurs ou ceux qui utilisent des techniques d’abonnement de comptes avec insistance ou ayant un comportement abusif.

La diffusion sur un compte Twitter lors d’un événement est donc un savant dosage. Il qui doit être géré minutieusement et calculé en amont de votre événement en fonction des outils et API utilisés, du nombre de personnes utilisant le compte en simultané et la richesse possible de contenu à diffuser lors d’un temps fort.

Trop de tweets, paramétrages ou appels d’API en une minute, un quart d’heure, une heure ou en 24h… et vous bloquerez aussitôt votre compte !

La sécurité technique de votre communication sur Twitter est donc liée à la maitrise du flow, des interactions et des actions liées à votre compte. Bon futurs évents 2.0 et comme une bonne équipe avertie en vaut deux, faites bien attention de ne pas vous faire bannir !

© Image Photodune

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK

commentaires

11 commentaires

  • Article peu pertinent car un peu fourre-tout :

    - Il n’y a pas réellement de limitation du nombre de tweets par jour (sur le site officiel ou app officiel, pas de limite, sur l’API correspondante non plus : https://dev.twitter.com/docs/api/1.1/post/statuses/update ) mais plutôt des limitations liées aux appels API d’une application tierce utilisée pour poster

    - Les problèmes liés au nombre d’appels de l’API concernent surtout les développeurs, très peu (jamais ?) l’utilisateur final qui est en train de live-tweeter

    Et j’en passe…
    Seul chiffre clairement exprimé et exacte : la limite de 250 DM par jours

    Répondre
    • Bonjour Pierrick,
      Merci pour votre commentaire même si, cet article semble-il ne vous a pas plus !

      Je me permet de vous mettre ci-après les sources Twitter qui vous permettrons de voir et comprendre qu’il existe bel et bien des limitations.

      Par ailleurs, pour avoir été confronté à plusieurs reprises aux problématiques énoncées dans cet article en tant qu’utilisateur ou développeur, ces limites sont bien réelles et heureusement qu’elles existent (cf le paragraphe sur Pourquoi existe-t-il ces limitations techniques sur Twitter ?).

      Les limites par compte Twitter :
      https://support.twitter.com/entries/15364#

      Les limites temporelles et quantitatives liées aux paramètres d’un compte :
      https://dev.twitter.com/docs/rate-limiting/1.1/limits

      Répondre
      • Bonjour,

        Je ne nie pas l’existence de certaines limites. (J’y suis confronté tous les jours pour avoir développé une plateforme connectée à l’API Twitter).

        Je trouve votre article peu clair et plein de contre-vérités. Les liens que vous donnez vous contredisent d’ailleurs.

        Par exemple, le deuxième lien : la page dev.twitter indique des limites de 15 à 180 requêtes par tranche de 15 minutes (et encore je passe sur la méthode d’authentification à l’API). Dans l’article, il est question de 150 requêtes par heure sur l’API, d’où sort ce chiffre ?

        Je cite « En effet, Tweeter divise en réalité 24 heures en subdivisions de 30 minutes dans lesquelles sont comptabilisées toutes les actions réalisées en émission mais aussi en requêtes à partir d’un compte. »
        Déjà c’est Twitter, pas « Tweeter » mais passons…
        Quelle différence faîtes-cous entre « actions réalisées en émission » et « requêtes à partir d’un compte » ?

        Je pense que vous ne maitrisez pas techniquement Twitter, du coup la qualité de l’article s’en ressent. Parler des limitations côté utilisateur aurait été suffisant et tout à fait pertinent…

        Cordialement

        Répondre
        • Bonjour Pierrick,
          Que la forme ne vous plaise pas j’en conçois, mais affirmer qu’il contient des contre-vérités c’est plus ennuyeux.
          Vous pouvez nous faire confiance sur nos compétences Twitter, nous n’en connaissons pas que les limites techniques!

          Les publics à destination de cet article sont plutôt les gestionnaires sur le terrain des grands évènementiel 2.0, plutôt que le grand publique ou les développeurs.

          Je vous confirme cf mon commentaire précédent (https://dev.twitter.com/docs/rate-limiting/1.1/limits) qu’il y a bien des limites entre 15 et 180 en fonction du type de requête par tranche de 15 mn.

          Les 150 requêtes correspondent au nombre de log out (unauthenticated) global API par heure justement. Couplez ça à 20 personnes qui passent d’une application native/tierce à l’autre en permanence lors d’un évent, et vous serez vite arrivé au blocage du compte si vous n’y faites pas attention.

          La différence entre émission et requête est simple : l’émission se caractérise par un tweet ou un RT. Les requêtes sont des recherches, mises en liste, modification de paramètres mais encore tous les échanges entre une application tierce et l’API.

          PS: merci pour la coquille Twitter/Tweeter, elle est corrigée, ainsi que pour votre échange.

          Répondre
          • Bonjour,

            Suite à nos échanges, je pense que mon incompréhension vient du fait que votre article parle de point technique précis alors qu’il veut s’adresser à des lecteurs non connaisseurs.
            Du coup, des approximations acceptables pour un néophyte ou un utilisateur de Twitter dans le cadre d’un salon ne le sont pas pour moi, car à vouloir vulgariser en abordant des points techniques qui selon moi n’ont pas lieu d’apparaitre, on arrive aux fameuses inexactitudes que j’ai déjà évoqué.

            Si on revient sur la plus parlante selon moi :
             » Le nombre de requêtes maximal à partir d’une API est de 150/heure »
            Je persiste et signe : cette phrase est fausse et n’apporte aucune information utile au live-tweeteur. (La cible de l’article si j’ai bien compris)
            J’ai repris la doc Twitter, et je n’ai toujours pas trouvé cette limite de 150 requêtes sur le « Log Out » API. D’ailleurs, je n’ai pas trouvé ce EndPoint. Est-ce-que vous pourriez m’éclairer sur son utilité et me donner le lien correspondant, parce que là j’avoue ma méconnaissance ?

            Bonne soirée

          • Bonjour Pierrick,

            Comme énoncé dans mon dernier commentaire, les publics à destination de cet article sont plutôt les gestionnaires de grands évènementiel 2.0 (sur le terrain), plutôt que le grand publique, les développeurs ou encore les livetweeters. C’est bien aux chefs d’orchestres des grandes communications digitales que je m’adresse principalement, celles et ceux qui gèrent les flux de communication digitale en live sur un même compte provenant d’une équipe de différents intervenants.

            Pour satisfaire votre curiosité, je vous invite à découvrir l’article de Twitter sur les limites liées à l’API : https://support.twitter.com/articles/160385# qui précise bien « Applications are allowed to make 150 logged out (unauthenticated) requests to the REST API per hour,… »

            C’est une limite réelle que nous avons pu constater sur le terrain lorsque plus de 10 personnes sont sur le même compte et utilisent différents devices et outils en même temps. Après relecture, je ne vois pas d’inexactitudes dans l’article, mais à priori, une incompréhension de la quantification des chiffres et leurs utilisations dans un contexte de communication digitale de grands événements.

            Si vous en convenez, nous souhaitons garder cependant certains chiffres et procédés métiers en interne. Nous ne pourrons donc pas dévoiler le meilleur ratio de tweets par minute en fonction du nombre d’utilisateurs ou encore citer les outils qui utilisent trop d’instances API et qui limitent du coup leurs utilisations abondantes lors d’un grand événement.

            Bonne semaine !

  • Bonjour,

    Merci pour ces précisions.

    Par contre je confirme qu’il est très difficile de savoir pourquoi un compte est tweetjailed ou même suspendu (sauf cas de spam avéré ou sécurité du compte twitter qui a été « cassée »).

    Pour notre compte de Radio je vais vous compter nos mésaventures :

    Avril 2013 : 4 suspensions en 11 jours sans rien modifier de notre comportement avant, entre les suspensions & après.
    Aucune explication ne nous sera fourni par twitter. (dénonciation ? acte malveillant ? Bots en panne côté Twitter ??? Mise en place en production côté Twitter de nouveau Bots ???? mais mal réglé ?)

    Septembre 2013 à maintenant :
    4 suspensions encore mais qui généralement sont faites dans la nuit du vendredi au Samedi :
    Seule action ? avoir répondu en un laps de temps trop court à trop de #FF et assurer en même temps l’animation de la radio.
    Et là Twitter nous précise que notre compte a sollicité beaucoup trop de personne en peu de temps donc suspension.
    Morale : être poli mais lentement et surtout pas se presser à répondre à des #FF en retard d’un seul coup.

    Sur le tweetjailed :
    Lors de certains shows, trop de tweet depuis Tweetdeck ou la page web vous bloque.
    Mais sur smartphone on peut continuer à tweeter avec le même compte ???????? sans problème.

    La durée du blocage dépend du nombre de blocages précédents dans la semaine : si premier > 15minutes / si second et jusqu’à un nombre X indeterminé : 1h
    Au dela de ce nombre X le blocage peut durer plusieur heure.

    Bref c’est un peu par moment difficile d’éviter de se faire prendre par la patrouille Twitter mais il y a un fait à connaitre :

    Contester aussitôt sa suspension en utilisant le formulaire, et surtout contester en réponse de l’email du Support recçu dans la foulée de l’envoi du formulaire rempli par vois soins.

    Et cette deuxième contestation se doit d’être humble et motivée avec des exemples.

    Le Support est très réactif et fort sympathique après 17h FR pour cause de décalage horaire, mais le dimanche aussi.

    En espérant avoir été complet :)

    JDR
    Manager Radio

    Répondre
    • Bonjour JDR,
      Merci pour votre message. Le tweetjailed intervient parfois aussi si vous avez des disparités au niveau de votre connexion Internet.

      Par exemple, faites un push de X tweets + Y messages/photos sur Instagram couplés à Tweeter;
      Si vous avez une coupure internet pendant cette période, tous ces Tweets accumulés en instance (X + Y) risquent de vouloir partir en même temps dès la reconnexion.
      Résultat, votre compte se retrouve bloqué pour spam. Cet exemple n’est pas un cas isolé et c’est bien au gestionnaire du dispositif de communication de savoir anticiper et réguler le flux sortant en fonction du contexte.

      Vous indiquez dans votre commentaire que si votre compte est bloqué, vous pouvez continuer à twitter sur votre mobile ? Ce cas est étonnant, à priori le même compte, quel que soit les instances ou le device reste bloqué.

      Bonne journée !

      Répondre
  • Bonjour,

    Je confirme effectivement être très régulièrement bloqué les dimanches en fin d’après midi par un tweetjailed en raison de l’animation d’un show UK via twitter (avec insertion d’image)

    Le PC & le Galaxy Mega sont connecté sur la même box (un en LAN, l’autre en Wifi) donc même ip publique, mais lorsque nous sommes bloqués via le PC en mode web ou tweetdeck, le Galaxy Mega continue à pouvoir twitter avec insertion d’image sans aucun problème.

    Nous en fûmes également surpris mais nous n’allons pas nous plaindre ;) .

    Répondre
  • J’espere que vous avez d autre article de cette trempe pour nous !

    Répondre
*