Le blog de la Team Digitale

Alors que certains d’entre nous ont ouvert cette semaine leur calendrier de l’Avent, le plus gros événement de l’année fait son entrée : Noël, c’est d’abord une très belle histoire avant d’être un moment commercial clé dans la vie de nombreuses entreprises. Et ce n’est pas pour rien qu’elle alimente les campagnes publicitaires autant que les livres de contes pour enfants. Voyons donc quelles inspirations en tirer pour définir la stratégie de contenus d’un événement sur les médias sociaux.

 

Petit rappel sur les éléments clés de définition d’une stratégie de contenus pour un événement

La mise en place d’un événement implique différentes parties prenantes et des efforts de communication répartis dans le temps. Il faut tout d’abord fixer des objectifs Marketing généralement associés à chaque étape, principalement avant, pendant et après l’événement :

- Collecter les besoins, les attentes des participants,
- Sélectionner des intervenants,
- Attirer des exposants,
- Créer de la visibilité,
- Vendre les entrées,
- Faire venir les médias,
- Trouver des sponsors,
- Diffuser l’événement live,
- Collecter les retours,
- Etc,…

On identifie ensuite les cibles et on les caractérise par exemple en les représentant par des personnalités type, ce qui permet de définir les besoins et les attentes en termes de contenus.

Qu’il s’agisse de collecter des données, d’informer, de former, de permettre le partage d’expériences ou de témoignages, de promouvoir, divertir ou animer, les contenus – interactifs ou non – trouveront leurs formats pour les médias sociaux : article, visuel, vidéo, sondage, jeu concours, application Facebook, application mobile, etc…

Il faut sélectionner les médias sociaux les plus adaptés aux cibles: contacter les influenceurs et les Médias sur Twitter, les intervenants sur LinkedIn ou Viadeo, le grand public sur Facebook, etc…

Enfin, on établit le planning de diffusion des contenus dans le temps.

 

Quels contenus nous inspirent Noël ?

Noël superpose plusieurs histoires – religieuse, populaire, commerciale. C’est ainsi que le calendrier de l’Avent connaît différents usages : originellement destiné à inspirer et partager les textes religieux à travers une citation, une image ou une lecture journalière, il est utilisé davantage aujourd’hui comme un objet de divertissement voire de promotion commerciale. Et il est par exemple décliné sur le web sous forme d’application Facebook par des marques comme Kodak ou St Michel ou encore Au Féminin avec Carrefour.

C’est en tout cas un bon exemple de mise en place d’un calendrier de publication avant un événement. Et au-delà de la stratégie de contenus, c’est un dispositif efficace de Storytelling permettant de générer de l’engagement et de ménager le suspense avant l’événement : compter les jours avant Noël en savourant un chocolat… une expérience délicieuse ?

Par ailleurs, dans le conte populaire où les enfants sages voient leurs souhaits exaucés, le père Noël s’avère être un Marketeur hors pair qui organise la collecte des attentes avant l’événement. C’est traditionnellement La Poste, et aujourd’hui en ligne des marques comme Leclerc qui proposent  aux enfants d’écrire leur lettre au Père Noël.

Pour un événement, prévoir un sondage sur la page Facebook, dans un mailing ou sur un site dédié permet de créer une programmation d’événement sur-mesure ou d’inviter le public à participer au jury d’un concours. On peut ainsi générer de l’engagement tôt avant l’événement et recruter des fans qui augmenteront sa visibilité sur les réseaux.

 

Le Storytelling pour communiquer sur un événement sur les médias sociaux

Comme nous venons de le voir avec le calendrier de l’Avent, l’utilisation de techniques narratives dans la conception et la diffusion des contenus est un atout supplémentaire dans la communication de l’événement sur les médias sociaux.

Les étapes de communication autour d’un événement peuvent être une opportunité pour mettre en place une structure d’histoire :

- Un début, une problématique à laquelle le public peut s’identifier,
- Un milieu, en ménageant une phase d’attente qui délivre des « indices » au compte-gouttes,
- Une fin, en proposant un dénouement lors de l’événement, et en profitant de la magie du passage à une expérience en réel, un ressort utilisé aujourd’hui dans les ARG (Alternate Reality Games) et qui trouve de l’écho dans cette publicité de 2010 de M&M’s pour Noël – « il existe », « ils existent vraiment ».

 

L’autre ingrédient indispensable d’une histoire, c’est la création de personnages. Sans aller jusqu’à créer des personnages de fiction, on peut donner la parole à une des « personas » identifiées précédemment.

En passant d’un discours utile rationnel à un discours porteur de valeurs, d’émotions, d’un ton, d’une personnalité, on favorise l’engagement et les conversations. Pour un événement, on peut ainsi donner la parole aux différentes parties prenantes, communiquer sur des points de vue subjectifs avec une composante émotionnelle particulièrement adaptée sur les médias sociaux. On peut par exemple présenter les témoignages des visiteurs ou les meilleures pratiques des professionnels d’un secteur à travers des séries d’articles ou de reportages vidéo scénarisés.

 

Et comment se raconterait Noël avec les réseaux sociaux ?

Il se trouve que Hootsuite, l’un des principaux éditeurs de solution de gestion des réseaux sociaux a tenté de l’imaginer l’année dernière dans une petite vidéo que nous vous livrons ici :

 

 

Et vous, que vous inspire Noël pour la communication de votre événement sur les médias sociaux ?

 

Petit bonus : liens vers les calendriers de l’Avent – jeux en ligne de Google et Microsoft :

Google Santa Tracker

Microsoft + Norad (North American Aerospace Defense Command)

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK

commentaires

Soyez le premier à commenter

*