Comment la curation de contenus optimise la visibilité de votre event ?

10 septembre 2014
57
shares
Partager sur Facebook
sur Twitter
sur Google+
sur LinkedIn
sur Pinterest
sur StumbleUpon
+
Qu'est-ce que c'est ?

Dans le cadre de votre prochain événement, vous envisagez une stratégie à différentes échelles visant à le promouvoir, et vous y incluez ..à juste titre.. un volet SocialMedia.

Mais avez vous pensé à également exploiter la curation de contenus ?

Avez vous imaginé que vos exposants, par exemple, pouvaient être acteurs et vecteurs de vos propres actions?

Savez-vous que, grâce à une curation entretenue à fréquence régulière, la visibilité de votre événement pourrait être prolongée bien après la clôture de celui-ci.

Pourquoi donc et comment pratiquer la curation ?

Tout d’abord, qu’est ce que la curation de contenus ?

Lors d’une conférence donnée à Lille (en mars dernier), j’exposais l’approche suivante: La curation est avant tout humaine: elle est d’abord le résultat de 2 actions que nous pratiquons à fréquence très régulière vous et moi sur le web: la recherche d’informations pertinentes et leur partage sur les médias sociaux.

(Pour rappel, les médias sociaux ne sont pas que les réseaux du même nom, mais aussi les blogs, les forums, ou autres wikis, par exemple.)

Mais, et c’est ici que la curation prend tout son intérêt, il ne s’agit pas de ne pratiquer qu’un « partage sec » mais plutôt de lui préférer un partage enrichi : il est essentiel que vous puissiez en quelque sorte  » vous approprier  » le contenu que vous allez partager en le personnalisant via l’intégration d’insights, indiquant les raisons de votre sélection et l’enrichissement de celle-ci par votre expertise. Il m’est impossible d’imaginer la curation sans une intervention humaine qualitative car elle apporte de la valeur à votre partage.

Par ailleurs, la fiabilité de vos sources, le choix d’un bon timing pour vos partages, l’identification des bons médias et le ciblage pertinent des communautés adaptées contribuent évidemment à la réussite de votre action.

Remarque :  » Vous approprier  » le contenu que vous allez partager n’indique jamais que vous en êtes l’auteur, mais plutôt que vous valorisez ce dernier en sélectionnant sa production, en respectant son contenu intégralement, et en accompagnant votre partage d’un complément d’information qui, lui, vous sera propre: vous lui ajoutez de la valeur, la vôtre !
En résumé, la curation amplifie la visibilité du contenu.. donc également celle de son auteur….que vous ne manquerez pas, bien sûr, de mentionner.

 

Pour mener à bien ces interventions, j’ai personnellement choisi depuis quelques années la plateforme Scoop.it qui répond parfaitement à mes attentes. Outil très intuitif, partage optimal vers les principaux médias sociaux qui y sont déjà connectés (y compris votre blog wordpress, statistiques quotidiennes et surtout une véritable communauté d’utilisateurs dont les contenus publiés sont eux-mêmes très qualitatifs !

 

curation2

 

Point non négligeable, cette plateforme est disponible en mode “ multi devices ” donc très nomade.

Pour compléter votre information, d’autres outils de curation sont également cités à la fin de cet article.

Venons-en à votre évènement :

Que ce soit pour un salon B2B ou B2C, une exposition, une conférence, un festival, vous avez probablement contractualisé des partenariats avec d’autres entreprises qui y seront présentes, des exposants, des conférenciers, des artistes etc..

Ces profils génèrent eux-mêmes une activité professionnelle qui suscite beaucoup d’intérêt.

Prenons un exemple précis : imaginons que vous êtes l’organisateur du prochain “salon des objets connectés”: vous allez donc accueillir 100, 200 voire plus d’exposants qui y présenteront leurs innovations, leurs nouveautés, leurs projets. Mais chacun d’entre-eux est également à l’origine, en dehors de votre salon, d’une actualité quotidienne très riche et attractive, probablement déjà publiée sur un blog, un site ou toute autre média.

 

1) AVANT votre évènement

Dans notre exemple (imaginaire), votre salon se déroule la semaine du 24 novembre : pourquoi ne pas profiter, en amont et outre votre propre communication SocialMedia par exemple, de vous appuyer sur la riche actualité de chacun de vos exposants ?

Créez donc un ensemble de topics sur Scoop.it (un topic est un espace thématique). La version gratuite de Scoop.it  en propose 3 : réservez-en un dédié aux exposants par exemple, le second pour les conférenciers, un troisième pour les temps forts et les médias (remise de prix, défilé, soirée VIP, articles sur votre expo dans les médias etc : les sujets ne manquent pas)

Puis listez l’ensemble des sites ou blogs de vos exposants sur un support online de type Feedly par exemple (version gratuite très performante en mode muti devices également) : Pour rappel, c’est une sorte d’agrégateur de flux RSS qui vous permettra de bénéficier d’une présentation panoramique de votre sélection de contenus, que vous pourrez ensuite classer par onglets et taguer.

curation3

 

Car il  est important que vos sources soient parfaitement organisées. Vous pourrez alors isoler les sujets les plus en phase avec votre ligne éditoriale et les exploiter avec grande facilité > publication vers votre plateforme de curation.

N’omettez pas de veiller également sur les différents médias qui pourraient relayer la présentation de votre event.

Vous constaterez que  » vos  » contenus suscitent progressivement plus d’engagement et de partage, et que le trafic lié à la demande d’information sur votre expo ainsi que les inscriptions online s’amplifient eux aussi.
Cerise sur le gâteau, les exposants & partenaires dont vous aurez publié l’actualité prendront à leur tour le même relai pour partager vos publications : au besoin, invitez les  » en off  » à le faire, vous y avez chacun le même intérêt.
Grâce aux fonctionnalités Google Analytics que vous pouvez implémenter sur cette plateforme (dans la version business ), vous pourrez mieux cibler vos visiteurs et leur parcours.

Scoop.it va rapidement attirer vers vos topics des internautes présents sur d’autres comptes car ils vous détecterons grâce à votre trafic, vos tags et autres filtres !

N’hésitez pas, si vous en trouvez le temps, à rédiger vous-même différents articles et chroniques qui pourront eux-aussi suivre le même process de publication. Au besoin, programmez la mise en ligne de vos propres articles via WordPress par exemple, afin de maintenir un flux régulier de publication. Il est souhaitable que vous puissiez produire des contenus dont vous serez l’auteur.

 

2) Pendant votre évènement:

Misez vos efforts essentiellement sur le “ live ”: Poursuivez l’action menée en point 1 mais en faisant en sorte de privilégier les contenus partagés au jour le jour par vos exposants et partenaires.

N’hésitez pas à y adjoindre des médias dédiés à l’image comme Pinterest par exemple, afin de permettre l’amplification de la présence et de l’engagement : le visuel favorise “le partage d’impulsion”.
Vous pourriez facilement classer sur Pinterest, par exemple, les différentes photos prises lors de votre event, chacune correctement légendée, en y ajoutant une url pointant vers l’un de vos articles !

De même, veillez sur les publications des différents médias et recherchez y interviews, comptes-rendu etc à partager, bien sûr.

 

3) Après l’évènement :

Ne stoppez surtout pas votre action, celle-ci a généré intérêt et audience:  vous devez donc continuer à en tirer profit.

Mesurez la portée de vos partages : de nombreux outils existent, certains gratuits. Il est important de bénéficier d’un bilan objectif de vos actions afin d’optimiser la prochaine édition .

…Car vous avez probablement déjà imaginé renouveler cette manifestation l’année suivante, et il vous sera à nouveau indispensable de contacter différents exposants, mais également des partenaires commerciaux, publicitaires et autres “mécènes”.
En prolongeant l’action de curation, vous maintiendrez l’intérêt, préserverez et développerez votre communauté et attirerez de nouveaux contacts. Définissez simplement un rythme de publication plus modéré mais surtout régulier.

 

Pour conclure:

La stratégie ici présentée reste assez simple mais efficace et accessible à chacun(e) d’entre vous..
Il existe par ailleurs de nombreuses manières de la performer et d’amplifier l’action: La Team Digitale peut vous y aider.

Une précision: la mise en avant de la solution Scoop.it ne repose sur AUCUN accord commercial : ce choix est purement personnel motivé par l’intérêt et l’efficacité de cette plateforme sur ce type d’action.

D’autres outils de curation existent, bien sûr, offrant une expérience utilisateur assez différente :

Citons par exemple Curata, Paper.li, Evernote (dont on oublie souvent la possibilité de partager un contenu commenté, que ce soit en mode public ou privé), Pearltrees (une interface innovante, parfois déroutante même, qui permet de classer et de naviguer dans ses contenus ), Delicious qui se focalise, lui, sur le classement et partage de liens, bookmarks et tags), FlipBoard dont je suis également addict, disponible uniquement sur terminal mobile, qui vous permet d’organiser votre veille sous forme de journal à consulter et à partager, etc…

Avez-vous envie de tester ce dispositif ou peut-être l’avez-vous déjà utilisé ? Vos avis et questions sont les bienvenus !
La Team Digitale est à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet.

 

Partager sur Facebook
sur Twitter
sur Google+
sur LinkedIn
sur Pinterest
sur StumbleUpon
+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *