Le Salon E-Commerce Paris confirme son positionnement 2.0 avec La Team Digitale

16 octobre 2014
16
shares
Partager sur Facebook
sur Twitter
sur Google+
sur LinkedIn
sur Pinterest
sur StumbleUpon
+
Qu'est-ce que c'est ?

A un moment ou un autre, les paradigmes explosent.

Là, les choses bougent.

Pour les événements professionnels, c’est maintenant.

A l’heure de la virtualisation du lien entité/communauté, l’événement entre dans une logique d’ « augmentation ».

La technologie est prête et les parties prenantes (participants, partenaires, intervenants, …) n’attendent plus que le « go » des organisateurs pour passer la transition.

Demain, les salons seront « transchronologiques », « transgéographiques » et « transmédia ».

Autrement-dit, leur digitalisation permettra d’étendre leur aura bien au-delà de leur accomplissement physique : sans frontière, permanent, protéiforme.

Le Salon E-commerce Paris est l’un des premiers Grands Événements à avoir pris ce virage. L’année dernière, Comexposium décidait à la fois :

– de repositionner son bébé sur le crosscanal
– de le propulser sur le web 2.0 avec La Team Digitale (nous, donc).

La double initiative s’est révélée payante, E-Commerce Paris renverse les codes et mute à grande vitesse.

Pour ce qui concerne notre partie (le web 2.0, donc), l’édition 2014 a marqué le lancement de la phase 2 : rebondir sur 2013, tenir compte de erreurs, optimiser les succès et innover !

Petit compte rendu des coulisses web 2.0 d’une superbe édition  :

Des partenaires de choix

Nous avons travaillé cette année avec deux partenaires très complémentaires : Social Dynamite et Talkwalker. Qui sont-ils, quelle est leur valeur ajoutée sur un événement de cette ampleur ?

Talkwalker

Talkwalker est l’une des solutions de veille E-reputation phares en Europe (se référer notamment à l’infographie sur les 15 tops outils de monitoring 2014 éditée par le site allemand Goldbach Interactive – textes en allemand mais visuels en anglais).

Talkwalker

Talkwalker

Destinée aux grands comptes, leur solution se distingue notamment par :

– L’exhaustivité de ses sources
– L’exhaustivité de ses résultats
– La souplesse de paramétrage de ses veilles
– L’esthétisme et la souplesse totale des exports statistiques proposés : word, .pdf, .ppt – par graphique et/ou par pages entières

L’outil nous a ainsi par exemple aidé à “monitorer” avant, pendant et après la manifestation les « quelques »* :

– 19 482 sources digitales émettrices externes
– 2 772 122 impressions cumulées
– 19 322 engagements cumulés

… Non non, nous n’aurions pas pu monitorer les 28 458 359 d’impressions et actions cumulées avec Google Alert !

*Chiffres Talkwalker 

Social Dynamite

Changement de décor. Social Dynamite ne propose pas de monitoring de présence sur le web : il propose de booster la présence d’une entité (marque, association, groupes d’intérêts, etc) via les réseaux sociaux en mettant en synergie les comptes sociaux de ses acteurs par un système de scénarios pré-validés par leurs soins.

Social Dynamite : outil de diffusion scénarisée vers les réseaux sociaux

Social Dynamite

Si un tweet corporate est relayé par 30 personnes d’influence, il aura forcément plus d’impact que si le community manager crie seul dans sa grotte.

De 1 à 2 tweets par jour ont ainsi été “poussés” via l’outil Social Dynamite par différents partenaires. Il s’agissait bien-entendu des tweets “charnières” du Salon.

Un exemple :

 

Des acteurs mieux informés

A l’évidence et pour rejoindre mon propos de départ, quelque chose s’est produit entre 2013 et 2014 : les acteurs du salon, visiteurs, intervenants et exposants, ne « commencent » plus à s’intéresser aux réseaux sociaux : ils les ont intégrés dans leurs pratiques !

  • Nous ne demandons plus : “Connaissez-vous Twitter ? Mais “pouvez-vous nous donner votre compte Twitter pour que l’on vous mentionne ?

  • On ne nous demande plus : “Ça sert à quoi votre bidule ?” Mais « Quand pouvez-vous passer nous voir sur notre stand ? »

Cela peut sembler anecdotique mais ça ne l’est pas : les gens ont compris l’utilité d’une présence Live sur les réseaux sociaux au-delà de l’effet de mode : la visibilité, l’information, l’échange, la mise en horizontalité.

Une approche plus horizontale

Justement parlons de l’horizontalité, car c’est là que se trouve d’après nous le noyau du changement en cours : l’événement, de plus en plus, va communiquer avec ses communautés :

– Communauté onsite
– Mais aussi communauté “offsite”, tous ceux qui ne se sont pas déplacés (mais le feront sans-doute plus tard).

La diffusion et l’échange sont au coeur de l’”event augmenté” dont je parlais plus haut. Nous avons voulu cette année rendre le ECP plus interactif qu’en 2013. Et l’édition 2015 le sera plus encore ! #enmodeexponentiel

Un Stand “UX”

Nous avons souhaité cette année scinder notre stand en deux espaces :

– Une “social war room” espace de veille et d’interventions, pensée pour le calme et la fonctionnalité :

Social War Room

– Un espace de réception plus “chill-out”, pensé pour accueillir nos visiteurs.

 

Une équipe cohérente et soudée

La Team Digitale au Salon E-Commerce Paris

Ca, c’est nous. Cohérents, soudés… Happy d’avoir participé à pousser le Hashtag #ECP14 pendant  2,17 jours en full Trendig Topic !

A l’année prochaine !

Partager sur Facebook
sur Twitter
sur Google+
sur LinkedIn
sur Pinterest
sur StumbleUpon
+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *