Évènement : privilégier l’attention et non le résultat

19 septembre 2013
26
shares
Partager sur Facebook
sur Twitter
sur Google+
sur LinkedIn
sur Pinterest
sur StumbleUpon
+
Qu'est-ce que c'est ?

L’une des raisons potentielles qui vous amène à organiser des évènements est bien souvent la perspective de transformer en prospects vos visiteurs ou spectateurs.

Mais le jour « J », rien ne garantit cette conversion. Un mauvais positionnement, une méconnaissance de vos cibles, une proposition de contenus inadaptée sont autant de raisons qui peuvent altérer la réussite de votre event.

Aujourd’hui, la démocratisation des réseaux sociaux dans la sphère professionnelle est une excellente opportunité pour modérer ces risques. Pour ce faire, vous devriez intégrer ces nouvelles tendances à votre stratégie évènementielle et les faire intervenir à trois niveaux : en amont de votre évènement, pendant et en aval.

[clear][divider size= »small »]

a) En amont de l’événement :

« Faire de vos futurs participants les acteurs de votre événement. »

Avant la manifestation

En utilisant une plateforme événementielle collaborative, conviez vos futurs participants à soumettre des thèmes de conférences. Puis effectuez une présélection soumise à un vote.

En utilisant des outils collaboratifs et des méthodes de crowdsourcing, vous pouvez améliorer votre ciblage. Créez par exemple des interactions et de l’intéressement autour des contenus de vos futures conférences et ateliers.

Pathable est une solution collaborative dédiée aux événements, notamment pour : interagir avec les participants / conférenciers / organisateurs, ouvrir des groupes de discussion, remonter les flux sociaux liés à l’événement ou encore capitaliser sur les contenus.

En utilisant ce genre d’outil, vous centralisez les échanges, favorisez les connexions entre les futurs participants, et assurez une forte présence en ligne. Vous pourrez par la suite profiter de cet espace pour dématérialiser votre événement physique en offrant aux internautes un accès privé à un livestream et à des espaces de discussion.

[clear][divider size= »small »]

b) Pendant la manifestation :

« Porter de l’attention :

• à vos participants « onsite » en leur conférant un environnement interactif, ludique et innovant
• à vos participants « offsite », en participant aux discussions »

Pendant la manifestation

Durant une manifestation, il n’est pas rare de voir des exposants vous aborder et vous présenter leurs produits/biens/services, sans même se soucier de votre secteur d’activité ou de vos problématiques business. Une initiative qui peut très vite altérer la relation entre l’exposant et le participant.

Vous l’aurez donc compris, l’important est de replacer le participant au centre et de lui porter de l’attention. Cela implique un changement de comportement mais également l’usage de nouveaux outils comme les médias sociaux.

En situation de mobilité,  des réseaux comme Facebook, Twitter ou Instagram peuvent être extrêmement utiles pour impliquer et/ou valoriser les participants. Par exemple: une courte interview Instagram, un tweet avec mention du visiteur, une photo Facebook.

[clear][divider size= »small »]

Cas d’utilisation :

• À l’occasion du Salon E-Marketing 2013: « Fotolia » proposait aux visiteurs d’être pris en photo et de recevoir leur portrait par mail. Dans le même temps, il les sensibilisait à ses nouveaux services.

• Durant les conférences d’un TEDx les meilleurs tweets liés aux conférences étaient diffusés en boucle sur un « tweet wall » géant placé dans le hall où se déroulaient les phases de networking.

• Headoo, start-up française offrant un service de picture marketing, permet aux visiteurs d’être pris en photo sur le lieu de la manifestation. Ils peuvent ensuite consulter le rendu en temps réel, que ce soit sur tablette ou mobile, et partager ainsi leur photo par mail ou sur les réseaux sociaux.

On peut également retrouver plusieurs méthodes de picture marketing à utiliser dans vos événements en consultant le blog de « Catch The Moment« . Cette société Américaine, fondée en 2000, est spécialisée dans l’usage de la vidéo, de l’image et experte en acquisition de data marketing durant les évènements.

Vous l’aurez compris, la présence physique est un enjeu capital, dans lequel  les réseaux sociaux s’avèrent être un levier conséquent quant à stimuler l’engagement de vos participants. En adoptant cette approche, vous donnerez à vos events une dimension plus humaine, ce qui  rendra vos cibles plus réceptives à vos discours.

Un processus long, mais qualitatif sur la durée, s’appuyant sur les bases du « Permission marketing: « Turning Strangers, into friends and friends into Customers ». Seth Godin.

[clear][divider size= »small »]

c) L’après événement :

« Garder le contact et obtenir le feedback. »

Après la manifestation

La fin de l’évènement physique  ne déclare pas la fin de l’évènement en lui même.  En effet, 75% des leads acquis durant un event ne sont pas suivis par l’entreprise.

Il est donc primordial de réagir rapidement et de « battre le fer pendant qu’il est encore chaud » afin de maximiser vos chances de créer des opportunités et prolonger les interactions avec vos participants.

Au delà des contacts d’e-mailing classique, les réseaux sociaux et les plateformes collaboratives peuvent-être de parfaits « Reminder ». Un espace collaboratif vous offre l’opportunité de capitaliser sur l’ensemble des comptes-rendus de conférences, des vidéos, interviews, etc. Les réseaux sociaux jouent quant à eux le rôle de diffuseur, afin d’hameçonner à nouveau vos visiteurs.

La plateforme TEDx est un parfait exemple quant aux possibilités envisageables, en mixant plateforme collaborative et réseaux sociaux.
Vous pouvez y retrouver l’ensemble des speakers, des conférences vidéos, ainsi que toutes les conférences TED dans le Monde.

tedx

Les membres de TED peuvent être aussi acteurs, en prenant la parole pour partager leurs idées, leurs questions ou prendre part à un débat.

Cette plateforme est devenue très rapidement un carrefour de l’information, suite à l’inspiration suscitée par les vidéos des conférences. Aujourd’hui, TEDx dispose d’une renommée internationale, et des personnes du Monde entier se bousculent chaque jour pour participer à ses évènements.

Vous l’aurez donc compris : plus vous tardez à rétablir le contact après une manifestation, plus vos chances de recevoir un message ou une action en retour seront faibles. Il est primordial de réagir rapidement et d’inclure un plan d’action en amont, au sein même de votre stratégie événementielle.
Toutes ces approches sont clairement sous le signe des techniques d’Inbound Marketing. Cela ne signifie pas pour autant que les méthodes de marketing direct sont inappropriées. Il s’agit plus d’une forme de « recalibrage » : on assiste à un recentrage de l’évènement autour de l’individu, de la qualité des contenus et de l’échange.

Gardez toujours à l’esprit que les outils ne sont que des « moyens » pour vos objectifs. La réussite de votre événement repose essentiellement sur vos contenus, votre communication et les messages que vous délivrez à vos futurs participants.

L’ensemble des idées et arguments présentés dans cet article ne représente qu’un échantillon des possibilités conférées par les médias sociaux. Il existe bon nombre d’autres pratiques que nous aborderons plus en détail dans de prochains billets.

Et vous, comment des salons tels que le Salon E-Commerce, E-marketing ou Le Web ont-ils réussi à capter votre attention ?
[clear][divider size= »small »]

Partager sur Facebook
sur Twitter
sur Google+
sur LinkedIn
sur Pinterest
sur StumbleUpon
+

3 thoughts on “Évènement : privilégier l’attention et non le résultat”

  1. Arnaud,

    Pour répondre à ta question finale, je dirai que notre attention est forcément attirer par l’aspect communication fait autour de l’event. Le fait d’en parler entre relations du même milieu y joue pour beaucoup également. Mais c’est objectivement ce qui le fait connaitre et ce qui est mis en avant pour susciter le désir de s’y rendre. C’est une première étape, car il faut savoir ensuite doser le message en adéquation avec l’évènement.

    Pour illustrer plus simplement mes propos, je prendrais l’exemple d’une personne qui monte un site internet de toute beauté. Son but : faire venir de futurs clients sur son point de vente… si à l’arrivée le consommateur découvre un taudis, tout sa communication via le net retombera.

    C’est ici qu’il faut savoir être la continuité de son message, tout en adaptant sa stratégie sur ce que recherche précisément un visiteur, afin de le transformer en client. Il faut laisser une part de découverte et de surprise à l’arrivée de l’évènement. Et en allant au-delà, il y a l’après-event… trop souvent on est plongé dans une ambiance qui nous absorbe et nous plonge dans un univers familier. Qu’en est-il lors du retour chez soi ? que reste t’il ? Qu’est-ce qui a été retenu ?

    Si un achat doit être réfléchi… quels éléments auront été marquants pour susciter l’acte ? C’est aussi tout le rôle d’une stratégie. Mais il y aurait tellement à dire sur cette passionnante vision, qu’on en écrirait facilement un autre billet.

    1. Je suis OK qu’une belle image peut fausser la réalité. Mais le danger peut venir essentiellement du message délivré par ton site..
      Je pense que si tu es en mesure de répondre aux attentes d’un participant, il devient client naturellement.
      L’objectif ce n’est pas qu’ils deviennent un client, c’est que tu sois en mesure de répondre à ces attentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *